Belgische Vereniging van Antroposofisch georiënteerde Artsen VZW
Association Belge des Médecins d'orientation Anthroposophique ASBL

Les procédés pharmaceutiques

Les procédés pharmaceutiques utilisés pour la préparation de médicaments dépendent de la substance initiale et du but thérapeutique souhaité.
Les techniques habituelles sont les suivantes :

A) Procédés thermiques.

Ceux-ci sont multiples et dépendent du médicament à préparer. L’homéopathie classique par contre privilégie l’utilisation d’un seul et même procédé.

Nous utilisons de manière routinière, les procédés thermiques secs comme :
• Sécher
• Griller (170°-200 °C)
• Carboniser (au-delà de 200 °C)
• Incinérer (500° — 700 °C)

ainsi que les procédés thermiques humides comme :
• La macération (15°- 20 °C)
• La digestion (37 °C)
• L’infusion (90 °C)
• La décoction (100 °C)
• La distillation (au-delà de 100 °C)

La pharmacologie anthroposophique a développé de manière rationnelle l’utilisation des différentes températures en fonction de l’effet thérapeutique désiré.

B) Dynamisation.

Les bases théoriques et pratiques des techniques de dynamisation furent découvertes par Samuel Hahneman, le fondateur de l’homéopathie, il y a plus de deux siècles.
Sommairement, la dynamisation consiste en une dilution standardisée répétée de la substance initiale dans un milieu adéquat (liquide ou poudre), le milieu étant soumis à une agitation rythmique entre chaque dilution. En pharmacologie homéopathique classique, les dynamisations sont effectuées de manière mécanique tandis que l’anthroposophie privilégie, pour des raisons qualitatives, les dynamisations manuelles.

 

Votre langue

Informations actuelles

"Les instruments employés dans ces recherches sont la méthode phénoménologique de Goethe et un entraînement de la pensée."