Belgische Vereniging van Antroposofisch georiënteerde Artsen VZW
Association Belge des Médecins d'orientation Anthroposophique ASBL

La méthode anthroposophique

On peut se demander ce qui différencie la méthode scientifique habituelle de la méthode anthroposophique.

La méthode scientifique habituelle exige du chercheur de se distancier totalement de son sujet d'expérimentation afin de recueillir des données ‘objectives’, non teintées de ‘subjectivité’.

Les bases de notre méthode s'inscrivent dans le courant phénoménologique fondé par Goethe, le célèbre écrivain allemand.

La méthode phénoménologique exige l'intégration des qualités subjectives personnelles du chercheur lors de l'observation d'un phénomène. Ces qualités doivent naturellement être affinées et éduquées, à la manière d'un musicien p.e., afin de pouvoir obtenir une image reproductible de la réalité. Goethe utilise donc une méthode d'observation qui s'appuie non seulement sur les capacités physiques mais aussi sur les capacités spirituelles de l’homme.

Rudolf Steiner a amené cette méthode à un niveau supérieur. Il en a élargi les indications afin d'investiguer non seulement la nature mais également le monde spirituel. Ceci lui a permis, grâce bien entendu à des dons particuliers qu'il avait intensifiés, d'apporter un renouveau dans des domaines aussi divers que la pédagogie, l'agriculture, l'art ou la médecine.

Dans le cas particulier de la médecine, nos recherches possèdent toujours un volet strictement scientifique.

Tout ceci implique que le médecin anthroposophe demandera, lorsque cela s'avère nécessaire, une biologie sanguine, un examen radiologique ou d’autres examens techniques.

 

Votre langue

Informations actuelles

"Les instruments employés dans ces recherches sont la méthode phénoménologique de Goethe et un entraînement de la pensée."