Belgische Vereniging van Antroposofisch georiënteerde Artsen VZW
Association Belge des Médecins d'orientation Anthroposophique ASBL

Quel est le rôle du patient?

Un des buts de la médecine anthroposophique est d’acquérir un aperçu sur la multitude de facteurs responsables de la maladie. Cette tâche concerne le médecin ou le paramédical, mais aussi le patient qui peut s’interroger sur les éléments de sa vie, favorables ou délétères à sa propre santé.

L’éducation et le développement personnel influencent notre capital santé ou la survenue de maladies. Dans certains cas il peut être utile au malade de suivre en toute confiance les conseils de son médecin. Pour les affections mineures, le rôle du médecin se limitera bien souvent à ne donner que l’un ou l’autre avis. La majorité des médecins anthroposophes attendent de leur patient un intérêt actif vis-à-vis de leur propre santé, et espèrent donc que le malade s’oriente non seulement vers une nourriture saine, mais qu’ils assument par eux-mêmes leur éducation, leur mode de vie et leurs soins. Ces dernières années, beaucoup de travaux scientifiques furent publiés d’ailleurs sur ce sujet d’autorégulation, dans les domaines de la santé, des processus de guérison ou de maladie. Cette conception est basée sur l’idée qu’un organisme humain possède des forces d’auto-guérison. Ces forces sont soutenues par les médicaments, le mode de vie ou l’activité développée par le malade lui-même.

Normalement pour des affections mineures comme les refroidissements ou de simples maux de tête, il n’est pas nécessaire de se rendre chez le médecin. Il existe d’ailleurs de petits guides d’automédication destinés au public.

 

Votre langue

Informations actuelles

"Les instruments employés dans ces recherches sont la méthode phénoménologique de Goethe et un entraînement de la pensée."